Frank Lloyd Wright

Franck Lloyd Wright

Frank Lloyd Wright (8 juin 1867, Richland Center, Wisconsin, États-Unis – 9 avril 1959, Phoenix, Arizona) est un architecte américain autour de plus de quatre cents projets réalisés, musées, stations-service, tours d’habitation, hôtels, églises, ateliers, mais principalement des maisons qui ont fait sa renommée.

Il rejette le néo-académisme pour penser ses architectures suivant une orientation ‘organique’ des volumes. Il a été l’employé d’un des représentants de l’école de Chicago. Il fut licencié le jour où son patron découvrit qu’il consacrait son temps libre à des travaux d’Architecture personnels. Quelques semaines plus tard, Frank Lloyd Wright signe son premier contrat. Son style s’affirme dès 1897, en particulier dans la somptueuse demeure qu’il construit à Oak Park, puis dans la série des Prairie House. Les nouveaux modes de vie et les nouveaux matériaux vont l’inspirer et l’aider dans ses recherches : il s’attache à intégrer harmonieusement les bâtiments dans le paysage, s’emploie à régler les problèmes relatifs à l’éclairage et à la ventilation en apportant des solutions nouvelles. Considérant les pièces d’un bâtiment comme des organes autonomes constituant un corps cohérent, l’architecte pousse l’analogie jusqu’à prétendre qu’une construction doit représenter la croissance d’un être vivant. En 1909, il quitte femme et enfants pour s’installer en Europe. Il y fréquente des architectes avant-gardistes. Malgré les controverses, il prouve une fois encore sa maîtrise en édifiant l’audacieuse Kaufmann House, à Bear Run en Pennsylvanie. On lui doit également le célèbre bâtiment du Guggenheim Museum de New York, belle étude en forme de spirale d’escargot, contenue dans une structure presque ronde. Associant de nouvelles formes et de nouveaux matériaux, Frank Lloyd Wright a, à sa manière, révolutionné le monde de l’architecture.

« La simplicité, c’est l’harmonie parfaite entre le beau, l’utile et le juste »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quelques réalisations de Frank Lloyd Wright

Fallingwater House

Publicités

Musée Juif Berlin

Musée Juif de Berlin

Le Musée Juif de Berlin (Jüdisches Museum Berlin) est le plus grand d’Europe. Deux bâtiments, dont l’un construit spécialement pour le musée par l’architecte Daniel Libeskind, retracent par le biais d’une exposition permanente et de nombreuses expositions temporaires deux millénaires d’histoire des Juifs en Allemagne. Première œuvre de l’architecte américain d’origine polonaise, ce bâtiment construit entre 1993 et 1998 est surnommé le Blitz (« éclair ») par les Berlinois à cause de sa silhouette vue du ciel. Depuis 1997, il est dirigé par Werner Michael Blumenthal, qui fut Secrétaire au Trésor des États-Unis.

Il est constitué essentiellement de béton brut (structure) et de métal (enveloppe en zinc) qui va changer de couleur après plusieurs années et va marquer encore plus les entailles des fenêtres. Le bâtiment va tendre vers le bleu ou le vert. Daniel Libeskind a décidé de construire son musée dans le prolongement de l’opéra d’Arnold Schönberg Moise et Aaron en 3 actes dont la musique stoppe au second. L’entrée de ce musée se fait par l’escalier en béton dans l’édifice baroque : le Kollengenhaus.et 3c. Cette construction d’origine date de 1735, mais seuls les murs extérieurs résistèrent aux bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Restauré en 1963 en tant que musée de la ville de Berlin, il sert aujourd’hui d’entrée au musée juif. La circulation entre les deux bâtiments se fait par un souterrain auquel on accède par un escalier noir, puis on accède au musée juif de Berlin où il y a trois couloirs nommés la continuité, l’exil et la mort.