Musée Juif Berlin

Musée Juif de Berlin

Le Musée Juif de Berlin (Jüdisches Museum Berlin) est le plus grand d’Europe. Deux bâtiments, dont l’un construit spécialement pour le musée par l’architecte Daniel Libeskind, retracent par le biais d’une exposition permanente et de nombreuses expositions temporaires deux millénaires d’histoire des Juifs en Allemagne. Première œuvre de l’architecte américain d’origine polonaise, ce bâtiment construit entre 1993 et 1998 est surnommé le Blitz (« éclair ») par les Berlinois à cause de sa silhouette vue du ciel. Depuis 1997, il est dirigé par Werner Michael Blumenthal, qui fut Secrétaire au Trésor des États-Unis.

Il est constitué essentiellement de béton brut (structure) et de métal (enveloppe en zinc) qui va changer de couleur après plusieurs années et va marquer encore plus les entailles des fenêtres. Le bâtiment va tendre vers le bleu ou le vert. Daniel Libeskind a décidé de construire son musée dans le prolongement de l’opéra d’Arnold Schönberg Moise et Aaron en 3 actes dont la musique stoppe au second. L’entrée de ce musée se fait par l’escalier en béton dans l’édifice baroque : le Kollengenhaus.et 3c. Cette construction d’origine date de 1735, mais seuls les murs extérieurs résistèrent aux bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Restauré en 1963 en tant que musée de la ville de Berlin, il sert aujourd’hui d’entrée au musée juif. La circulation entre les deux bâtiments se fait par un souterrain auquel on accède par un escalier noir, puis on accède au musée juif de Berlin où il y a trois couloirs nommés la continuité, l’exil et la mort.